Principe général :

L’interface IBEA permet de réaliser en ligne le diagnostic de l’impact des pratiques agricoles sur la biodiversité à l’échelle d’une exploitation.
Pour cela, l’utilisateur se connecte à partir de l’onglet « diagnostics » via un compte d’utilisateur, où il accède à un formulaire constitué de 9 onglets. Ces onglets de saisie permettent de renseigner les données nécessaires à la mise en œuvre du diagnostic.

L’outil IBEA étant construit sur la base d’une arborescence (voir l’onglet « arborescence »), les données à saisir constituent soit directement les « feuilles » de l’arbre (« attributs de base »), soit des critères intermédiaires pour calculer la valeur de ces « attributs de base ». Les « feuilles » de l’arbre correspondent aux choix techniques faits par l’agriculteur sur son exploitation qui peuvent avoir un impact sur la biodiversité.
Par des règles de décision pré-établies, l’interface calcule ensuite la valeur des « nœuds » (« attributs agrégés ») regroupant plusieurs attributs. Le calcul se fait ainsi jusqu’à la « racine » de l’arborescence qui correspond à l’évaluation de l’impact des pratiques sur la biodiversité de l’exploitation agricole.

Schématisation du principe de construction de l’outil IBEA

Mettre en œuvre le diagnostic IBEA :

L’interface IBEA est à utiliser avec précaution et discernement, afin de bien percevoir les informations demandées pour la réalisation du diagnostic.

  • Deux documents d’aide à disposition de l’utilisateur

Pour aider l’utilisateur dans la compréhension du principe global et du fonctionnement de l’outil IBEA, et pour l’aider dans la mise en œuvre du diagnostic et son interprétation, il est nécessaire de se référer aux 2 documents d’aide mis à disposition :

- La notice scientifique : téléchargez ici
La notice scientifique constitue un document d’aide incontournable pour comprendre les choix scientifiques qui sous-tendent la construction de l’outil IBEA : le modèle retenu, la construction de l’arborescence et les divers attributs qui la composent. Elle est indispensable également pour favoriser une interprétation pertinente des résultats.
Pour plus de précisions sur le principe de construction et l’arborescence, se référer au paragraphe « 2.2. Description de l’outil » (p.6) et au paragraphe « 3.1. Arborescence du modèle » (p.9)
 
- Le guide de l’utilisateur : téléchargez ici
Le guide de l’utilisateur, comme son nom l’indique, constitue une aide « pas à pas » pour utiliser l’outil IBEA en ligne et renseigner correctement le formulaire de saisie. Il est construit pour suivre la même architecture que le formulaire, en détaillant chacun des onglets de saisie, et à l’intérieur, chacun des critères à renseigner.

 

  • L’aide en ligne

Afin de faciliter la mise en œuvre du diagnostic sur l’interface, une aide contextualisée est proposée à l’utilisateur au fur et à mesure de la saisie des données dans le formulaire :
Chaque critère à renseigner est suivi de l’icône  : en cliquant sur ce bouton, l’utilisateur ouvre le document « Guide de l’utilisateur » directement à l’endroit correspondant au critère étudié (ouverture d’un nouvel onglet dans l’explorateur Internet).
Si ce critère est un attribut de base (une « feuille de l’arbre »), le Guide de l’utilisateur propose de se référer à la fiche attribut correspondante dans la Notice scientifique, en cliquant sur > SE REFERER A LA FICHE ATTRIBUT (ouverture d’un nouvel onglet dans l’explorateur Internet).

Obtenir et interpréter les résultats :

Une fois toutes les données saisies, vous pouvez obtenir les résultats sous 2 formes :

- L’arborescence dynamique. Elle permet de visualiser les valeurs prises par l’ensemble des attributs, et d’appréhender d’un seul coup d’œil les points forts et les points faibles de l’exploitation du point de vue de la biodiversité.

- Le tableau récapitulatif (fichier tableur) des données saisies et des valeurs prises par tous les attributs (de base et agrégés). Il permet une analyse plus fine des résultats. A partir de ce tableau, il est aussi possible de réaliser des graphiques (radar, histogramme…). Avec plusieurs diagnostics sur une même exploitation, il est possible de compiler les résultats dans un même fichier pour analyser une évolution dans le temps par exemple.